Skip to main content
Uncategorized

Financer son projet photovoltaïque pour professionnel

By 5 décembre 2023décembre 6th, 2023No Comments
Facebook
LinkedIn

Le financement d’un projet photovoltaïque est une question majeure pour les entreprises ou les collectivités qui souhaitent s’engager sur le chemin de la transition énergétique. Le développement et la construction d’une centrale solaire présentent des coûts non négligeables qu’il faut pouvoir engager. Si vous souhaitez produire de l’énergie solaire, plusieurs solutions s’offrent à vous pour financer votre installation de panneaux photovoltaïques. Avant de décider le mode de financement de votre centrale, il convient de se demander ce que vous allez faire de l’énergie verte produite. Celle-ci peut être consommée pour compte propre ou bien être partiellement ou totalement injectée au réseau. Des différents types de projets aux options de financement, Helexia fait le point et vous explique comment optimiser la rentabilité de votre projet.

Les différents types de projets photovoltaïques

Il existe plusieurs types de projets de production d’énergie solaire photovoltaïque qui répondent à des objectifs de gestion et d’utilisation différents :

  • l’autoconsommation totale,
  • l’autoconsommation partielle avec revente du surplus,
  • l’injection totale dans le réseau.

L'autoconsommation totale

L’autoconsommation totale implique de consommer toute la production de vos installations, de type ombrières de parking ou panneaux solaires sur toiture, pour vos besoins propres. Aussi, le dimensionnement de la centrale devra correspondre à votre profil de consommation.

On estime l’impact d’un équipement photovoltaïque en autoconsommation à 30 % d’économies sur le total de la facture d’énergie. Une excellente opportunité d’améliorer la compétitivité de vos approvisionnements en électricité tout en réduisant votre empreinte carbone.

Helexia accompagne Auchan Retail au niveau mondial pour différents projets photovoltaïques en autoconsommation. Helexia prend en charge le financement et l’installation de centrales solaires sur les toitures des magasins de l’enseigne en Hongrie par exemple. Des équipements qui permettront de couvrir l’ensemble de la consommation électrique des sites et de réduire de manière significative l’émission des gaz à effet de serre dans les pays concernés.

L'autoconsommation avec vente du surplus

L’autoconsommation partielle avec injection du surplus est une alternative intéressante si vous cherchez à maximiser l’utilisation de l’énergie solaire produite par vos installations photovoltaïques. Il n’est, en effet, pas toujours simple de faire coïncider votre production avec votre consommation. Soit parce que vos besoins en électricité ne sont pas assez importants, soit parce que la courbe de production solaire ne correspond pas toujours à la courbe de votre consommation. Plutôt que de sous-dimensionner votre projet ou d’accepter de voir une partie de l’énergie produite non consommée, pensez à l’autoconsommation partielle. Celle-ci implique que le surplus que vous n’utilisez pas soit injecté sur le réseau de distribution électrique en contrepartie d’une rémunération.

Sujets au respect de certains critères, les producteurs d’électricité photovoltaïque peuvent bénéficier d’un tarif d’achat garanti pour l’électricité qui est injectée sur le réseau public. Signés en obligation d’achat, aussi appelée OA Solaire, les contrats de revente sont conclus pour une durée de 20 ans et les prix du kWh d’électricité solaire sont fixés par l’État et révisés tous les trimestres. Ils dépendent du type d’installation, de sa puissance et de sa localisation. Renseignez-vous !

Par ailleurs, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d’une prime à l’autoconsommation. Elle concerne les entreprises et collectivités qui ont fait le choix d’une installation professionnelle en hauteur, de type centrale sur toiture ou en ombrière photovoltaïque et qui optent pour la revente du surplus.

Le processus décrit ici est celui de la France, il est important de noter qu'il change d'un pays à l'autre.

Quelles sont les options de financement disponibles pour les projets photovoltaïques ?

Financement en fonds propres, par une dette souscrite directement ou via une logique de tiers-investissement, le choix du financement de votre projet dépend de son importance et de son coût.

Financer son projet photovoltaïque en fonds propres

L’autofinancement consiste à financer votre centrale de production d’énergie solaire sur vos fonds propres. Si vous disposez des liquidités suffisantes pour couvrir les frais de développement, de construction et de mise en service, ça peut être une bonne solution. L’avantage, c’est que vous n’aurez pas à payer d’intérêts sur un emprunt bancaire, ce qui réduit le coût total du projet. L’autre avantage, c’est qu’il est possible de bénéficier de certaines aides publiques, telles qu’une prime versée par EDF répartie sur les 5 premières années de fonctionnement.

Celle-ci est calculée en fonction de la puissance de votre installation et du type de projet choisi (autoconsommation, vente du surplus ou vente totale). Il existe également la possibilité d’être exonéré de certaines taxes locales ou de la CSPE (contribution au service public de l’électricité) sous conditions.

Il est néanmoins à relever que, sur le long-terme, le financement sur fonds propres peut s’avérer destructeur de valeur car le capital immobilisé sur un projet en exploitation ne peut pas être utilisé pour financer le développement d’autres centrales.

Helexia vous aide à identifier les meilleures options et les aides possibles pour votre projet.

Financer sa centrale solaire avec un emprunt bancaire

Le financement par la dette est une option de financement courante pour les projets photovoltaïques. Elle peut être une option intéressante pour les entreprises qui ne disposent pas de liquidités suffisantes pour couvrir les coûts d’investissement. Elle consiste à emprunter de l’argent auprès d’une banque ou d’une autre institution pour financer l’installation. L’un des avantages du financement par la dette est que vous pouvez étaler le coût du projet sur une période plus longue, ce qui peut faciliter la gestion de votre trésorerie.

Une étape préalable de due diligence est nécessaire pour que l’établissement prêteur évalue votre capacité financière à contracter un emprunt. Vous pourrez ainsi comparer les différentes offres de financement bancaire et choisir celle qui correspond le mieux à votre projet. A noter néanmoins que, selon le type de dette auquel vous souscrivez, cela pourrait mener à l’augmentation du passif de votre société et aux contraintes qui pourraient y être liées.

La solution du tiers-investissement

Le tiers-investissement consiste à faire appel à un partenaire financier extérieur, comme Helexia, pour financer un projet photovoltaïque en toiture ou en ombrière. Dans ce cadre, le tiers-investisseur supporte le coût de l’installation de panneaux solaires et exploite celle-ci durant une période déterminée par contrat. Le tiers-investisseur se rémunère sur la vente de l’énergie verte produite. :

  • L’un des avantages du tiers-investissement est que l’entreprise n’a pas à mobiliser ses fonds propres ou à contracter un emprunt bancaire en se pliant aux processus de due diligence lourds que cela entraîne.
marion_gross_responsable_permitting_article_renaturation

Marion Gross
Responsable Permitting

Mercredi 8 novembre 2023

Facebook
LinkedIn

ÉCHANGEONS ENSEMBLE

Découvrez nos autres articles de blog

Le point marché
1 février 2024

Le solaire au service des entreprises

- SOMMAIRE -…
renaturation des parking et ombrieres photovoltaiques Le point marché
8 novembre 2023

Renaturation de parking : une réponse complémentaire aux exigences de la loi AEnR

- SOMMAIRE -…
dispositif eco energie tertiaire objectifs avantage tout savoir a la une Focus réglementaire
11 octobre 2023

Le dispositif Éco Énergie Tertiaire en question

- SOMMAIRE -…

Leave a Reply